Risques et conformité

Gestion des risques

La gestion des risques est une composante essentielle de l’activité bancaire. La Banque Triodos gère les risques en tant que partie intégrante d’une stratégie de résilience à long terme.

L’activité de gestion des risques est intégrée à l’ensemble de l’organisation. Les directeurs opérationnels, qui ont pour responsabilité directe de développer une approche économique résiliente, sont épaulés par des gestionnaires de risques, qui connaissent l’environnement local, pour l’identification, l’évaluation et la gestion de ces risques. Au niveau du groupe, une procédure concernant l’appétit pour le risque est mise en œuvre afin d’aligner le profil de risque de la Banque Triodos sur sa disposition à prendre des risques en vue de la réalisation de ses objectifs économiques.

Durant cette procédure, chaque département réalise une évaluation des risques stratégiques afin d’identifier et de gérer les risques potentiels qui pourraient entraver la réalisation de ses objectifs économiques. Les résultats de ces évaluations sont consolidés et utilisés par le Comité exécutif dans sa propre évaluation des risques, ainsi que pour déterminer l’appétit pour le risque de la Banque Triodos. Ces résultats font également partie du cycle du plan d’entreprise.

Durant l’année écoulée, deux risques stratégiques sont devenus importants et pourraient le rester dans un futur prévisible. Il s’agit, d’une part, de la persistance de faibles taux d’intérêt et, d’autre part, de la pression réglementaire. Le premier élément a conduit à une diminution des marges et, par conséquent, à une rentabilité plus faible qu’escompté. Le second a rendu nécessaires le recrutement de nouveaux collaborateurs, une adaptation du système et la mise en place de procédures permettant d’implémenter ces nouvelles contraintes réglementaires.

Les résultats de l’évaluation des risques stratégiques constituent le point de départ et le socle permettant de déterminer l’appétit pour le risque de la banque, l’évaluation des exigences de capitaux propres et de liquidités au regard de cet appétit pour le risque, et le plan de sauvetage en cas de déviation. En outre, les sensibilités concernant les risques locaux ont été examinées dans le cadre de l’élaboration des scénarios utilisés pour tester la résistance de la Banque Triodos sur le plan de la solvabilité, de la liquidité et de la rentabilité en 2016.

Sur la base des scénarios qui ont été sélectionnés, c’est au scénario d’un environnement de faibles taux d’intérêt sur une longue période que la Banque Triodos se révèle la plus sensible. Il en résulterait, sur la base des revenus et des honoraires escomptés, une mise sous pression de la rentabilité durant les prochaines années. Ce risque est atténué par une attention accrue portée à l’efficacité des coûts, à la marge d’intérêt et à une diversification des revenus. Un autre scénario conduisant à une diminution des résultats et des ratios de capitaux propres est l’exposition à des défaillances étatiques – conséquence logique de notre présence dans plusieurs pays.

Enfin, nous sommes sensibles aux scénarios concernant le risque de réputation. Afin de prévenir un tel événement, il est essentiel de communiquer clairement au sujet de notre mission et d’aligner nos actes sur celle-ci.

L’impact de ces différents scénarios a été calculé et évalué au regard de la rentabilité, des ratios de capitaux propres et des liquidités. Les résultats de ces tests ont été jugés satisfaisants.

Un rapport entièrement intégré portant sur la gestion des risques donne une vision claire du profil de risque de la banque par rapport au niveau accepté d’appétit pour le risque. Ce rapport est un outil de surveillance important du profil de risque de la Banque Triodos, il fournit des informations sur des thèmes spécifiques en rapport avec les risques, ainsi qu’une image globale du risque au niveau des unités opérationnelles. Il est réalisé trimestriellement et présenté au Comité d’audit et des risques du Conseil des commissaires.

Plusieurs comités des risques sont actifs au siège social de la Banque Triodos, chacun couvrant un domaine de risque spécifique. Le Comité de gestion de l’actif et du passif, qui se réunit mensuellement, est responsable de l’évaluation et de la surveillance des risques associés aux risques de marché, de taux d’intérêt, de liquidité, de change et au risque lié à la gestion du capital. Le Comité de gestion du risque non financier, qui se réunit également chaque mois, surveille et met à l’épreuve le développement du profil de risque non financier de la Banque Triodos afin de déterminer si les risques opérationnel et de conformité sont – et seront demain – en ligne avec l’appétit pour le risque non financier tel qu’il a été défini. Enfin, le Comité de gestion du risque d’entreprise, qui se réunit trimestriellement, est l’organe délégué par le Comité exécutif afin de prendre des décisions concernant le risque stratégique et le risque de réputation de la Banque Triodos dans son ensemble.

Le Comité de gestion du risque de crédit joue un rôle important dans l’évaluation des risques que représentent les nouveaux crédits et dans le contrôle des risques de l’ensemble du portefeuille de crédits. L’évaluation du risque de crédit exige la plus grande proximité possible avec le client et relève de ce fait essentiellement de la responsabilité des succursales locales, qui assument la responsabilité de leurs activités quotidiennes. La fonction centrale de gestion des risques fixe les normes, approuve les dossiers de crédit importants et surveille le risque de crédit de l’ensemble du portefeuille de crédits de la Banque Triodos.

Le chapitre « (PDF:) Gestion des risques » des Comptes annuels de la Banque Triodos fournit une description des principaux risques liés à la stratégie de l’entreprise. Il comprend également une description de la conception et de l’efficacité des systèmes internes de gestion et de contrôle des risques en ce qui concerne les principaux risques encourus durant l’exercice sous revue.

La croissance récente de l’entreprise a justifié la mise en place de nouvelles exigences sur le plan de l’organisation interne et de la gouvernance. De même, les nouvelles dispositions légales ont requis des analyses, des évaluations de risques et des adaptations de systèmes et de procédures complémentaires. Les politiques ont été mises à jour et les modèles repensés afin de rencontrer ces obligations.

Aucune défaillance majeure dans la gestion interne des risques et dans les systèmes de contrôle n’a été mise au jour au cours de l’exercice écoulé. Les développements des risques majeurs au sein de la Banque Triodos sont décrits dans le rapport intégré de gestion des risques et font l’objet de discussions régulières au sein du Comité d’audit et des risques du Conseil des commissaires.