Perspectives

Depuis 2013, le taux de croissance moyen de Triodos Private Banking oscille entre 10% et 15% par an, la croissance escomptée à plus long terme se situant entre 15% et 20%. Selon le dernier rapport Eurosif, le marché des services bancaires durables doit permettre de concrétiser cette ambition. En 2015, une croissance des fonds à investir d’au moins 10 millions d’euros est attendue pour la catégorie de clients investissant entre 300.000 et 500.000 euros.

En Belgique, Triodos Private Banking poursuivra le développement de ses activités de banque privée en 2015, en mettant l’accent sur la gestion d’actifs confiés à la banque par des particuliers.

Bien qu’il convienne de saluer la popularité croissante des produits de placement durables, toutes les innovations en termes de produits ne sont pas nécessairement positives. L’apparition de trackers indiciels durables est, à ce titre, particulièrement inquiétante car l’exposition à faible coût aux entreprises durables que ces produits proposent se fait généralement au détriment d’un dialogue réel, forcément plus coûteux. En l’absence de dialogue avec les sociétés émettrices, le fait de pouvoir générer un impact social et environnemental profond, comme celui qui est au cœur des activités de la Banque Triodos, s’en trouve considérablement réduit.

Triodos Private Banking continuera à concentrer ses efforts sur le développement et l’approfondissement de son interaction avec les clients afin de démontrer le lien qui existe entre un dialogue authentique et un impact positif et durable accru.

À Zeist,

Albert van Zadelhoff, Directeur général