Épargne durable et crédits

Augmenter l’impact au travers d’un système financier durable

La Banque Triodos souhaite préserver son statut de banque leader – ou conquérir une telle position – dans les secteurs durables au sein desquels elle est active.

Les activités de crédit ont continué à croître et, ce qui est plus important encore, la plupart des succursales ont réussi à les diversifier au cours de l’année. En Belgique, l’encours brut de crédit a franchi la barre symbolique du milliard d’euros, tout en étant plus diversifié. Les crédits octroyés aux projets dans le domaine des énergies renouvelables, qui représentaient encore 48% du portefeuille de crédits en 2011, ont vu leur part ramenée à 40% à la fin 2014, ce qui reflète une augmentation des crédits à d’autres secteurs. Le nombre de crédits hypothécaires accordés à des particuliers a progressé de manière significative (43%, contre 11% en 2013), contribuant ainsi à la diversification recherchée du portefeuille de crédits. En 2014, le ratio des crédits sur les dépôts a atteint 74% en Belgique, alors qu’il était de 68% dans l’ensemble de la banque.

S’appuyant sur une équipe plus importante et tirant profit de l’amélioration de ses procédures, la succursale allemande a augmenté son portefeuille de crédits de 5 millions d’euros, soit 3%, au cours de l’année, enrayant ainsi le recul de 6% enregistré en 2013. Les nouveaux engagements de crédits se sont élevés à 25 millions d’euros (4 millions d’euros en 2013). La hausse la plus significative est imputable au secteur de l’énergie éolienne. Le remboursement de certains crédits a été retardé durant l’année, ce qui devrait avoir un impact positif en 2015. Les crédits se concentreront à l’avenir sur les énergies renouvelables, les soins aux personnes âgées, l’éducation et l’immobilier durable.

La succursale britannique a augmenté ses crédits aux organisations durables de 104 millions d’euros, soit 17% (4% en 2013). Ceux-ci s’élèvent désormais à 722 millions d’euros et se répartissent principalement entre le secteur de l’énergie hydraulique, les logements sociaux et les groupements religieux.

En Espagne, la Banque Triodos a soutenu massivement les entreprises et les entrepreneurs, qui continuent à affronter un contexte économique difficile dans leurs différents secteurs d’activités. Elle a poursuivi parallèlement la diversification de son portefeuille de crédits. En dépit du coup d’arrêt subi par le secteur de l’énergie renouvelable, le nombre de nouveaux clients emprunteurs a progressé de 34% (41% en 2013) durant l’année, tandis que le volume de crédits a crû de 6% (9% en 2013), avec une hausse sensible dans les secteurs de l’immobilier durable, de l’alimentation et de l’agriculture biologiques, et de la culture.

Aux Pays-Bas, les crédits durables ont progressé de 10% durant l’année (27% en 2013), si l’on exclut les crédits à court terme aux pouvoirs locaux. La hausse a été particulièrement forte au niveau des crédits hypothécaires durables pour les habitations privées. La diversification du portefeuille de crédits s’est concrétisée par le financement de projets visant une utilisation ou une réutilisation plus efficace de l’énergie thermique – par exemple, le chauffage urbain des villes de Dordrecht et Eteck, le stockage thermique et la transformation de bureaux vides en appartements.

Les provisions pour risques afférents aux crédits sont en recul, passant de 0,49% du portefeuille moyen de crédits en 2013 à 0,28% en 2014, ce qui reflète l’excellente qualité du portefeuille de la Banque Triodos.

Épargne durable

Les succursales de la Banque Triodos se sont efforcées d’avoir un juste équilibre entre les dépôts et les crédits, en gérant la croissance des premiers et en se concentrant sur l’augmentation des seconds.

De plus en plus d’épargnants sont attirés par l’idée de faire un usage réfléchi de leur argent et souhaitent, dès lors, ouvrir un compte auprès de la Banque Triodos. Cette tendance s’explique en grande partie par la force de la marque « Banque Triodos » et par l’excellente réputation dont celle-ci jouit dans tous les pays. L’épargne a crû de manière équilibrée dans toutes les succursales de la banque durant l’année.

Avec 23.000 nouveaux clients, soit une augmentation moyenne de 2.000 clients par mois, et une augmentation des dépôts de 141 millions d’euros, le nombre total de clients de la succursale néerlandaise a été porté à 247.000 à la fin 2014.

En Belgique, les dépôts sur les comptes d’épargne réglementés se sont accrus de 11%, alors que la croissance s’est limitée à 3% sur l’ensemble du marché belge.

La succursale britannique a atteint ses objectifs en matière de dépôts, avec une croissance de 24% (28% en 2013) correspondant à montant net de 186 millions d’euros. Une part significative de ce montant, soit 68 millions d’euros, correspond à la hausse des dépôts des clients professionnels, ce qui traduit un intérêt croissant pour la banque durable de la part de diverses organisations comme des particuliers.

En Espagne, le nombre de nouveaux clients a augmenté de 19% durant l’année (41% en 2013). Les dépôts ont progressé de 17%, un niveau légèrement inférieur aux prévisions dans un marché caractérisé par une baisse des taux d’intérêt. Le nombre de comptes courants et de cartes de débit a néanmoins augmenté, ce qui reflète le choix d’un nombre croissant de clients de faire de la Banque Triodos leur premier partenaire bancaire.

En Allemagne, les dépôts se sont accrus de 11% (55% en 2013). La succursale compte désormais 10.000 clients. Un nouveau responsable du Retail Banking a été nommé en 2014.