Microcrédit – Images d'en-tête (photo)

Microcrédit

Mesures de l’impact

En 2014, les fonds spécialisés en microcrédit de Triodos Investment Management ont accordé des financements à 102 institutions de microcrédit (97 en 2013) dans 44 pays (44 également en 2013). Ces institutions desservent environ 8,2 millions d’épargnants (7,9 millions en 2013) et 11 millions d’emprunteurs (8,4 millions en 2013).

Microcrédit – Mesures de l’impact (graphice)

Notre vision et nos activités

Crédits alloués au secteur du microcrédit

Crédits alloués, ventilés par région

Microcrédit – Crédits alloués, ventilés par region (graphique circulaire)

Notre vision

La Banque Triodos est l’un des investisseurs les plus importants dans le microcrédit, depuis ses premiers pas dans ce secteur en 1994. Nous avons pris conscience du fait que le développement durable et, en particulier, la résolution des problèmes liés aux inégalités, à l’exclusion et à la pauvreté, constituaient un enjeu global. Nous avons, depuis lors, utilisé notre expertise dans le domaine de la finance inclusive pour faire face à ces défis internationaux.

Au cours des dix dernières années, nous avons assisté à l’évolution et à l’expansion rapide du microcrédit. De nombreux gouvernements nationaux sur tous les continents ont commencé à reconnaître l’importance de se doter d’un secteur financier inclusif, permettant à la majorité de la population d’avoir accès aux services financiers. Les inégalités en matière d’accès aux services financiers ont été portées à l’agenda des Nations Unies et du G20, notamment. De plus en plus souvent aussi, les investisseurs reconnaissent que le microcrédit peut générer des bénéfices à la fois sociaux et financiers, et investissent directement dans ce secteur.

En tant qu’investisseur, nous pouvons agir sur l'évolution du secteur bancaire inclusif. Nous partageons avec tous ceux qui sont impliqués dans la chaîne de valeurs – investisseurs, institutions de microcrédit, banques et autres parties prenantes – la responsabilité de comprendre, de reconnaître et d’agir dans l’intérêt des clients. Des clients qui doivent, pour la plupart, se contenter de faibles revenus et dont les connaissances dans le domaine financier sont souvent limitées, tout comme leur pouvoir et leur influence. Se concentrer sur les intérêts de ces personnes et de leurs familles est le seul moyen d'obtenir des résultats financiers durables sur le long terme.

Pour participer à l’élaboration d’un secteur financier inclusif, dont les activités s’articulent en premier lieu autour des intérêts du client, un groupe d’investisseurs dont fait partie Triodos Investment Management a travaillé à la rédaction des Principes destinés aux Investisseurs dans le domaine de la Finance inclusive. Ces investisseurs estiment que l’existence de principes spécifiques s’appliquant aux investisseurs dans le domaine de la finance inclusive renforcera le mouvement en faveur d’un secteur financier responsable. Développés avec un groupe élargi de parties prenantes dont l’UNPRI (Principes pour l’Investissement Responsable des Nations Unies), ces Principes ont été publiés en janvier 2011.

La Banque Triodos soutient le secteur du microcrédit par d’autres voies encore, étant consciente du fait que nous vivons dans un univers interconnecté où les changements intervenant dans un pays – une crise économique par exemple – peuvent avoir des conséquences importantes de l’autre côté du globe. Ces connexions offrent également d’énormes opportunités. C’est la raison pour laquelle la Banque Triodos a cofondé la Global Alliance for Banking on Values, un réseau de banques promouvant l’usage de la finance pour assurer un développement durable en faveur des personnes et communautés laissées pour compte, ainsi que de l’environnement.

Exemple concret

Avand
 

Microcrédit – Exemple concret Avand - Tadjikistan (photo)

Quel défi a inspiré le projet ?

Quand le Tadjikistan est devenu indépendant de l'Union soviétique en 1991, l'esprit commercial qui existait à l'époque de la Route de la soie a refait surface : des entrepreneurs ont commencé à créer leurs propres entreprises et on a assisté, en conséquence, à une croissance rapide de la demande de fonds.

Il a toutefois fallu se rendre rapidement à l'évidence que le secteur bancaire restait inaccessible à bon nombre de personnes et qu'un pourcentage élevé d'entrepreneurs n'avait pas accès au crédit. Arvand a été créé en 2002 dans le but précis de rencontrer ce besoin : améliorer le bien-être socioéconomique des citoyens tadjiks en leur proposant des services financiers.

Quelle innovation s'attèle à ce problème ?

Après la chute de l'Union soviétique, les subsides destinés à l'agriculture ont diminué et par conséquent, bon nombre des pauvres travaillent actuellement dans le secteur agricole. En proposant plus de dix types différents de produits de crédit (ainsi que des services de dépôt et de microcrédit), y compris des prêts individuels et de groupe pour l'élevage des animaux et les entreprises agricoles, Arvand est devenu la troisième institution de microfinance au Tadjikistan en termes de portefeuille de crédits en cours.

Sur les 32.000 clients emprunteurs, 53% sont des clients ruraux qui ont désormais accès au financement et beaucoup travaillent dans le secteur agricole. Afin de mieux servir les clients ruraux, on a créé une série télé destinée à informer les entrepreneurs à propos des questions de financement, ainsi qu'une session de questions et réponses à la radio.

Sachant que les femmes jouent un rôle crucial dans la mise en place d'une économie saine, de nombreuses activités et services financiers d'Arvand tendent vers l'émancipation de la femme dans les zones rurales par le biais du crédit de groupe. Quelque 40% des emprunteurs sont des femmes.

Quel impact la Banque Triodos a-t-elle eu sur l'entreprise ?

Arvand emprunte auprès de Triodos depuis 2010, par le biais de la fondation Triodos-Doen. Par la suite, en 2014, Triodos Investment Management et la société Incofin Investment Management, implantée en Belgique, ont acquis conjointement une participation de 36%. Cela a ouvert la voie à une expansion de l'offre de produits et à la mise en place d’une direction opérationnelle, nécessaire en raison du fait que la société étend sa portée géographique.

Quel impact l'entreprise a-t-elle eu sur le secteur dans lequel elle opère ?

En 2014, Arvand a été l'un des signataires d'une convention visant à améliorer l'accès aux services financiers dans les zones rurales du Tadjikistan, dirigée par le Ministère du Développement économique et le gouvernement allemand. Cette convention a débloqué 4,5 millions d’euros provenant du gouvernement allemand afin de microfinancer des activités sur la base de prêts. Les institutions de microcrédit tadjikes participeront, par le biais de cette convention, au développement du secteur.

En plus d'adhérer à la convention, Arvand travaille avec des partenaires nationaux et internationaux afin de donner une formation à la finance aux clients et contribue à éduquer la population quant à l'importance de la protection écologique, en particulier dans le domaine de l'agriculture.

Quel impact l'entreprise a-t-elle eu sur la communauté ?

À condition que la gamme de produits variée permette au client d'y avoir accès, cela pourrait avoir un impact positif sur l'économie locale. En parallèle, Arvand s'efforce aussi de créer un impact social.

Avec plus de 280 membres du personnel, Arvand participe au développement de la communauté locale, que ce soit par la plantation d'arbres, le parrainage d'évènements culturels ou sportifs et/ou en facilitant des activités centrées sur l'éducation et la promotion des valeurs familiales. Le personnel se rend aussi dans des entreprises avec d'autres clients afin d'apprendre des entrepreneurs locaux et d'encourager un environnement plus collaboratif et fructueux.

En quoi la Banque Triodos partage-t-elle la vision sous-jacente au projet ?

En tant qu'investisseurs internationaux et membres du conseil, Triodos Microfinance Fund et Triodos Fair Share Fund procurent un niveau d'expertise capable d'aider Arvand à évoluer. Les deux organisations ont pour objectif commun de proposer un éventail de produits varié à davantage de personnes actuellement exclues du système financier classique. Arvand et Triodos veulent améliorer la qualité de vie par l'inclusion financière, en soutenant les entrepreneurs, les habitants des zones rurales et les femmes.

Méthodologie

Le calcul de l’impact de notre activité de microcrédit repose sur le Système de Gestion durable des Marchés émergents de Triodos Investment Management. L’information est basée sur des rapports trimestriels détaillés réalisés par les institutions et banques de microcrédit que nous avons en portefeuille, ainsi que sur des enquêtes annuelles et des visites sur place