Énergies renouvelables – Images d'en-tête (photo)

Énergies renouvelables

Mesures de l’impact

La Banque Triodos finance en particulier des entreprises qui augmentent le recours aux énergies renouvelables. Elle soutient également des projets qui réduisent la consommation d’énergie et encouragent une utilisation des carburants fossiles plus respectueuse de l’environnement.

À la fin 2014, le Groupe Triodos et ses fonds d’investissement dans le climat et l’énergie avaient investi dans 379 projets répartis sur l’ensemble du territoire européen (376 en 2013). Ces projets ont contribué à la production de 2.100 MW d’énergie (2.300 MW en 2013), soit une quantité suffisante pour couvrir les besoins en électricité de l’équivalent de 1 million de ménages européens pendant un an (1,3 million en 2013).

En d’autres termes, la Banque Triodos a financé l’équivalent de la consommation en électricité de 1,9 ménage par client.

Énergies renouvelables – Mesures de l’impact (graphice)

Notre vision et nos activités

Crédits alloués au secteur des énergies renouvelables

Pourcentage de nos crédits alloués au secteur des énergies renouvelables

Énergies renouvelables – 28% de nos crédits alloués au secteur des énergies renouvelables (graphique circulaire)

Crédits alloués, ventilés par sous-secteur

Énergies renouvelables – Crédits alloués, ventilés par sous-secteur (graphique circulaire)

Pourcentages calculés sur la base des données disponibles au moment de la publication du présent rapport.

Notre vision concernant l’énergie renouvelable

La Banque Triodos considère l’énergie comme un besoin de base de l’humanité et, par conséquent, comme une ressource dont nous devons assurer la production et que nous devons utiliser de manière durable, dans l’intérêt des générations futures.

Pourquoi la manière dont nous produisons notre énergie est importante

L’augmentation de la demande globale en énergie, les inquiétudes sur le plan de la sécurité énergétique et l’impact potentiel des changements climatiques sont devenus des problématiques de plus en plus criantes.

Nous sommes attentifs au potentiel que recèlent les technologies de production d’énergies renouvelables et les mesures d’amélioration de l’efficacité énergétique en vue de créer un système énergétique plus résilient, décentralisé et axé sur la durabilité, un système qui soit capable de faire face à ces défis dans le futur.

Les gouvernements européens soutiennent les évolutions qui vont dans cette direction dans le cadre du « Plan climat 20-20-20 » de l’UE, qui vise à ce que 20% de l’énergie provienne de sources renouvelables, 20% d’améliorations sur le plan de l’efficacité énergétique et 20% de la réduction des émissions de gaz à effet de serre, d’ici à l’année 2020. La Banque Triodos joue un rôle important dans cet effort qui vise à augmenter l’impact des énergies renouvelables et des projets portant sur l’efficacité énergétique.

Nos priorités

En nous concentrant sur le déploiement de technologies matures, comme les énergies éolienne et solaire, nous pouvons apporter une contribution significative dans la phase de transition nécessaire entre les deux systèmes de production d’énergie.

Grâce à nos 25 années d’activités de financement de projets dans le domaine de l’énergie renouvelable, nous avons accumulé une grande expérience et une expertise considérable, qui sont appréciées et reconnues par les sociétés de développement et les opérateurs d’installations de production d’énergie renouvelable avec lesquels nous collaborons.

Nous sommes également en train d’élargir la portée de notre impact grâce à la mise en place de différentes structures de propriété, comme, par exemple, les programmes communautaires d’énergie renouvelable et le financement d’infrastructures de production d’énergie verte dans un environnement bâti.

Nos activités

Tous les projets énergétiques que nous finançons soutiennent notre vision relative au système de production d’énergie durable. Qu’il s’agisse de la construction de nouvelles centrales de production d’énergies renouvelables (éolienne, solaire ou hydraulique) ou de mesures d’économie ou d’amélioration de l’efficacité énergétique, tous nos projets apportent une contribution significative à la création d’un système énergétique plus résilient, plus durable et plus propre.

Exemple concret

Essel-Clean Solu, Népal
 

Énergies renouvelables – Exemple concret Essel-Clean Solu, Hydro power in Népal (photo)

Quel défi a inspiré votre projet ?

42% de la population népalaise n'a pas accès à l'énergie. Le Népal a pourtant un immense potentiel hydroélectrique en raison des nombreuses rivières qui traversent le pays et du dénivelé qui caractérise sa topographie. Ces deux éléments forment les conditions idéales pour des projets hydroélectriques.

On estime que le Népal a un potentiel hydroélectrique économiquement rentable d'environ 40.000 mégawatts (MW). Actuellement, il n'a toutefois pas développé plus de 600 MW environ d'hydroélectricité. De façon générale, l'énergie est rare au Népal. Les coupures de courant pouvant durer jusqu'à 18 heures par jour ne sont pas rares durant la saison sèche. Ces blackouts constituent une grave entrave au développement économique du pays car ils empêchent les entrepreneurs de produire suffisamment de biens ou les contraignent même à arrêter leur activité. Le projet Essel-Clean Solu ajoute une capacité supplémentaire de plus de 10% au marché de l'énergie, ce qui devrait permettre de réduire la durée moyenne des blackouts et profiter au développement économique du pays.

Quelle innovation s'attèle à ce problème ?

Le projet Essel-Clean Solu est un projet hydroélectrique au fil de l'eau en cours de développement dans l'est du Népal, au sud de l'Everest. Le projet a une capacité installée de 82 MW et devrait fournir une production d'énergie annuelle de pratiquement 450 GWh. Cela équivaut à la réduction de 352 tonnes de CO2.

Quel impact la Banque Triodos a-t-elle eu sur l'entreprise ?

La Banque Triodos est depuis longtemps en relation avec la Clean Energy Development Bank, l’un des initiateurs du projet, membre de la Global Alliance for Banking on Values. Essel-Clean Solu a été partiellement financé par un prêt de Triodos Green Fund. La banque de développement néerlandaise FMO, un autre partenaire de confiance, a également participé au financement du projet. La Banque Triodos est active au Népal depuis plusieurs années par le biais de ses activités « Marchés émergents » et fait bénéficier le projet de son expertise dans le secteur de l'énergie et du climat, ainsi que de son implication de longue date.

Quel impact l'entreprise a-t-elle eu sur le secteur dans lequel elle opère ?

En tant que premier projet hydraulique du pays financé par des acteurs nationaux et internationaux, Essel-Clean Solu ouvre la voie à d'autres. Premier projet du genre, il constitue une pierre angulaire du développement du secteur énergétique au Népal. Des prêteurs internationaux et des banques népalaises ont uni leurs forces pour la première fois. Sans les investisseurs internationaux, Essel-Clean Solu n'aurait pas vu le jour parce que le Népal ne dispose pas de suffisamment de fonds à long terme, nécessaires pour des projets de cette envergure. Il était crucial de gagner la confiance des prêteurs internationaux pour mener le projet à bonne fin. Compte tenu du fait que la majeure partie du projet est financée par des fonds propres népalais, que la production d'énergie est destinée à la consommation intérieure et qu'un large éventail d'investisseurs étrangers est impliqué, le projet Essel-Clean Solu marque une évolution historique dans le secteur de l'énergie népalais.

Quel impact l'entreprise a-t-elle eu sur la communauté ?

Essel-Clean Solu contribue de manière significative à la lutte contre la pauvreté énergétique du pays. En donnant accès à l'énergie à quelque trois millions de personnes, Essel-Clean Solu aura un impact crucial sur le développement à long terme car il améliorera la qualité de vie d'une large frange de la population.

En outre, le projet devrait créer plus de 1.000 emplois pendant sa construction et son fonctionnement contribuera au développement global de la zone du projet. À l'échelle locale, ce projet ne contraindra aucun ménage à déménager. Sur le plan national, cet ajout de 10% à la capacité énergétique du pays lui procurera une stabilité significative en termes d'approvisionnement en énergie, contribuant ainsi à son développement économique.

En quoi la Banque Triodos partage-t-elle la vision sous-jacente au projet ?

La Banque Triodos est d'avis que pour passer d'une économie basée sur le carbone à une économie durable, il est primordial de réduire la demande énergétique, d'utiliser l'énergie le plus efficacement possible et d'investir massivement dans les systèmes d'énergie renouvelable, tout en passant à des carburants à faible teneur en carbone.

La Banque Triodos a également compris le besoin d'investisseurs internationaux dans un projet conçu pour étendre l'accès à l'énergie aux communautés exclues.

Méthodologie

Le calcul de la réduction des émissions de CO2 utilise les taux de conversion (grammes de CO2 par kWh produit) de l’Initiative du Protocole des gaz à effet de serre, elle-même basée sur le rapport d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (IPCC) de 2007. Les taux de conversion indiquent la quantité de CO2 (exprimée en grammes) dont on a évité le rejet dans l’ensemble des centrales électriques d’un pays où nous sommes actifs, par kWh d’énergie verte produite en 2006 (l’année la plus récente pour laquelle les chiffres sont disponibles). Cet ensemble comprend également la capacité installée de production d’énergie renouvelable, qui ne représente pas des kWh que l’on souhaite économiser. En réalité, la réduction de CO2 est donc légèrement supérieure.

Nous avons basé nos calculs sur la quantité moyenne d’énergie utilisée (exprimée en kWh) par ménage. Nous avons extrapolé ce chiffre pour calculer la mesure d’impact telle qu’appliquée dans ce rapport. Nous sommes conscients que d’autres méthodologies sont disponibles dans certains pays, notamment le Royaume-Uni (par exemple, la méthodologie ‘Renewables UK’).

Le calcul de l’impact par client tel que nous l’appliquons dans ce rapport annuel a comme base le dépôt moyen par client dans l’ensemble des cinq succursales de la Banque Triodos. Ce ratio est par la suite appliqué, dans les mêmes proportions, à l’impact total de la banque dans un secteur spécifique. La banque totalisait 530.000 clients à la fin 2014. Près de 10% de l’impact par client calculé comme expliqué ci-devant, correspond à l’énergie produite par les investissements en énergie renouvelable de Triodos Investment Management.