Gouvernements

La Banque Triodos est actuellement en discussion avec des gouvernements locaux et nationaux et certains organes de supervision. Certaines de ces discussions se déroulent en partenariat avec d’autres institutions financières ou d’autres partenaires. Elles portent sur la situation du secteur bancaire, tandis que d’autres réunions auxquelles elle participe régulièrement traitent de questions importantes pour ses propres activités. L’impact positif et le potentiel de l’activité bancaire durable, la force qui se dégage d’une plus grande diversité dans le secteur bancaire et la nécessité d’augmenter la participation de la clientèle de particuliers dans l’investissement d’impact sont certaines des questions clés mises en avant par la Banque Triodos dans le cadre de discussions et de consultations.

La Banque Triodos est membre de plusieurs associations bancaires nationales au niveau européen et s’implique dans des consultations gouvernementales et de supervision qui ont trait en particulier au maintien d’un environnement bancaire diversifié et à l’adoption de règlements justes et efficaces pour les banques ‘plus petites’.

En outre, Matthijs Bierman, directeur général de la Banque Triodos aux Pays-Bas, a participé à une importante table ronde mise sur pied par le gouvernement néerlandais en septembre 2014 afin de discuter de la banque durable (néerlandais).

En 2014, la Banque Triodos s’est également impliquée activement dans des groupes de travail influents, dont la Social Impact Investment Taskforce. Dans le prolongement de ce travail, la banque a rédigé un rapport (anglais) dans le courant de l’année. L’un des arguments développés est que l’investissement d’impact devrait être accessible à un public plus large, et non être réservé aux seuls investisseurs institutionnels et particuliers très fortunés.

Avec d’autres structures d’investissement, Triodos Investment Management a adressé une déclaration commune à la Commission européenne, au Parlement européen et au Conseil européen dans le courant de 2014. Les signataires y faisaient part des risques de violation des droits de l’homme causés par l’approvisionnement en minerais et ont fait connaître leur point de vue sur les effets favorables d’une régulation dans ce domaine.

Des cadres de la Banque Triodos participent régulièrement à des plateformes et des panels visant à promouvoir la finance durable. Ainsi, le directeur général de la Banque Triodos en Belgique s’est exprimé à Anvers lors d’un évènement baptisé ‘Rond Geld’, au sujet du rôle de l’argent au XXIe siècle.