Épargne durable et crédits

Acteurs du changement : des crédits pour soutenir une croissance durable

La Banque Triodos souhaite renforcer sa position en tant que première banque des secteurs dans lesquels elle est active.

Les activités de crédit ont continué à croître et, ce qui est plus important encore, la plupart des succursales ont réussi à se diversifier au cours de l’année. En Belgique, les crédits ont augmenté de 15%, en particulier dans l’énergie et le climat, les soins aux personnes âgées et les secteurs sociaux. Les écoles et les hôpitaux ont également bénéficié d’une attention particulière.

Au Royaume-Uni, l’introduction d’une nouvelle unité spécialisée en crédits de petite taille, au service de l’ensemble des secteurs dans lesquels la Banque Triodos est active, a joué un rôle important dans la diversification du portefeuille de crédits. Les crédits ont augmenté de 4%, un résultat inférieur aux objectifs, mais ceux-ci étaient ambitieux. Cette situation s’explique en partie par le fait que des prêts accordés aux associations de logement n’ont pas encore été pris en compte.

L’Espagne a également réussi à diversifier davantage son portefeuille de crédits, à la fois en termes de secteurs d’activités, de montants et de zones géographiques, avec comme objectifs principaux d’augmenter le nombre d’emprunteurs, de devenir la première banque pour ses clients et d’intensifier les ventes croisées auprès des clients existants dans des secteurs durables. La succursale a été principalement active dans les secteurs culturel et social, notamment dans l’industrie cinématographique et l’intégration sociale, en réponse à une demande croissante du marché local. Les incertitudes concernant le marché espagnol de l’énergie renouvelable et l’ouverture plus lente que prévue de nouveaux bureaux commerciaux ont pesé sur la croissance globale des crédits en 2013, qui est inférieure aux prévisions.

La succursale allemande s’est concentrée sur le recrutement de collaborateurs, y compris celui d’un nouveau responsable. Sa mission sera de positionner la banque pour lui assurer un avenir favorable. En effet, certaines inefficacités au niveau des procédures internes et la gestion intensive de prêts douteux ont pesé sur la croissance des crédits en Allemagne en 2013. Ces questions seront traitées en 2014. Des provisions relativement élevées ont été constituées par la succursale pour certains des prêts accordés au cours de ses premières années d’existence, ce qui a eu un impact négatif sur ses résultats financiers.

Les crédits octroyés au Pays-Bas ont enregistré une hausse de 7%. Ils comprennent notamment un fonds de garantie innovant au bénéfice d’enfants porteurs d’un handicap, mis en place en partenariat avec une association caritative reconnue. Même si la succursale a continué à faire face à des pertes sur prêts irrécouvrables, les nouvelles provisions ont baissé d’environ 40% au cours de l’année.

Les provisions pour risque de crédit sont également en recul, passant de 0,67% du portefeuille de crédits en 2012 à 0,49% en 2013, ce qui reflète l’excellente qualité du portefeuille de crédits de la Banque Triodos.

Épargne durable

Malgré l’impact important de la faiblesse des taux d’intérêts sur le marché européen de l’épargne, la croissance des dépôts a été significative dans l’ensemble des succursales de la Banque Triodos.

De plus en plus d’épargnants sont attirés par la perspective de faire un usage plus réfléchi de leur argent et souhaitent ouvrir un compte auprès de la Banque Triodos. Cette tendance s’explique en grande partie par la force de la marque « Banque Triodos » et par l’excellente réputation dont elle jouit dans tous les pays.

Avec 28.000 nouveaux clients et une augmentation des dépôts de 310 millions d’euros, la succursale néerlandaise compte désormais 246.000 clients. En Espagne, la banque a attiré 148.000 nouveaux clients.

En Belgique, les dépôts ont augmenté de 177 millions d’euros, soit une progression de 16%. L’amélioration des procédures a permis à la succursale britannique d’augmenter de 28% les dépôts des clients, y compris des entreprises, faisant passer le total des dépôts de 618 millions d’euros en 2012 à 789 millions d’euros en 2013.

Au cours des dernières années, la succursale espagnole s’est donné comme objectif d’augmenter les dons. En 2013, elle a proposé à tous les titulaires de comptes d’épargne et de comptes à vue de faire don de tout ou partie de leurs intérêts à des associations à but non lucratif. Ceci a permis d’augmenter de 30% le nombre de dons et de 25% leur montant global.